THÉOLOGIE

        OT1 - Église et fraternité chrétienne dans la pensée de Joseph Ratzinger

Enseignant:Camille SESSOU

Nombre d'heures: 12  - Nombre de séances: 4 

Prochaine date: Lundi, 12 Avril 2021  - 09:00-12:00

Toutes les dates: Lundi 12 avril, 3, 10 et 17 mai 2021.

Lieu: Montpellier Villa Maguelone 31 ter avenue Saint-Lazare 34060   04 67 55 85 51

     

La fraternité est l’une des recommandations essentielles de Jésus à ses disciples (Mt 23, 8). Dans le contexte des persécutions des tout premiers siècles, cette exhortation du Seigneur a reçu une connotation particulièrement significative. Cela explique pourquoi les premiers chrétiens s’appelaient déjà entre eux frères et sœurs.
La désignation de l’Église comme une fraternité chrétienne constitue l’une des pièces maîtresses de l’ecclésiologie de Joseph Ratzinger. Pour le théologien allemand, toute l’Église peut-être désignée comme un frère. À ce titre, la fraternité est caractérisée comme le dessein bienveillant de Dieu dont l’Église est l’accomplissement dans l’histoire. En clair, la fraternité est, du point de vue du théologien allemand, la raison, le moyen et la finalité par lesquels l’Église se définit.
L’enjeu de ce cours consiste à interroger théologiquement cette approche de Ratzinger. Pour caractériser les liens intérieurs existant entre l’Église et la fraternité, nous dégagerons les fondements théologiques, bibliques et sacramentels qui justifient un tel point de départ.

 

Eléments bibliographiques

- Ratzinger, Joseph, Frères dans le Christ. L’esprit de la fraternité chrétienne, trad. H.-M. Rochais et J. Évrard, Paris, Cerf, 2005, 113 p.

- Ratzinger, Joseph, Fraternité, dans Dictionnaire Spirituelle, vol. V (1964), col. 1141-1167.

- Nichols, Aidan, La pensée de Benoît XVI, Introduction à la théologie de Joseph Ratzinger, trad. É.Iborra, P. Lane, Genève, Ad Solem, 2008, 485 p. Ici voir surtout le chapitre 4ème "La fraternité chétienne", p. 89-100.

 

contact: cugg@diocese34.fr - 04 67 55 85 51